Qui a inventé la tradition judéo-chrétienne et pourquoi ?

collage: Thierry Tillier

La tradition judéo-chrétienne ! Voilà une expression qu’on emploie à tort et à travers. Elle n’est pas innocente. La plupart du temps elle circonscrit la culture occidentale et ses « valeurs ». Elle donne l’impression de remonter dans des temps immémoriaux, celui où Moïse reçut des mains de Dieu les Dix Commandements, et puis celui, il y a 2000 ans, ou Il envoya son Fils sur terre pour racheter nos péchés. Mais en réalité cette tradition n’est pas vieille du tout : elle est apparue il y a environ deux cents ans et elle a atteint son heure de gloire après que la culture chrétienne ait participé à la destruction physique du monde juif, donc après la 2e Guerre mondiale et le début de la guerre froide. L’ironie de l’histoire est noire, très noire.

Depuis que l’empereur Constantin déclara le christianisme religion d’État, l’Europe était considérée comme purement chrétienne. Les Juifs étaient au Moyen Age, selon l’expression de l’historien anglais Richard Southern, des « ennemis de Dieu avec un permis de séjour ». Malheur à eux quand la validité du permis expirait. L’idée ne venait à personne que les communautés juives éparpillées avaient marqué de leur empreinte la culture européenne.

Les Lumières changèrent d’opinion à ce sujet. Leur vision « historiciste » (et sans doute leur tolérance envers les différentes obédiences religieuses) les amenait à concevoir le christianisme comme issu du judaïsme. Après l’émancipation des Juifs dans les sillages des révolutions américaine et française ils furent (en tout cas formellement) transformés de peuple en « citoyens israélites ». Dorénavant le monde intellectuel parla d’une civilisation « judéo-chrétienne », mais sans arrière-pensée, sans l’opposer à un monde sauvage, malfaisant ou satanique. Cela viendra plus tard. L’utilisation de l’expression comme concept socio-culturel servait de distinguer la « civilisation judéo-chrétienne » d’autres civilisations, comme les civilisations gréco-romaine, chinoise, byzantine, islamique, etc. On pouvait évaluer cette civilisation positivement comme le faisaient la plupart des penseurs européens, ou bien comme une « morale d’esclave » selon l’expression de Nietzsche.

Toutes les grandes civilisations, c’est-à-dire celles qui ont marqué profondément et durablement la culture mondiale, ont une longue histoire derrière elles. Ainsi la civilisation chinoise, vielle de plus de 3000 ans. Ainsi la civilisation « occidentale » qui a des racines dans l’antiquité babylonienne. C’est de là que viennent entre autres le mythe du déluge et les premières idées mathématiques. Le monde grec, suivi du monde romain et puis des invasions germaniques, sont le socle sur lequel se sont construits d’abord la féodalité et puis le capitalisme. L’Église catholique est, du point de vue de son organisation, un avatar direct du Bas Empire romain et ce n’est pas par hasard que son GCG se trouve dans la ville éternelle. Il faudrait donc parler plutôt de civilisation gréco-romaine & germanique que judéo-chrétienne.

La folie meurtrière de la 2e Guerre mondiale a suscité des remords dans les rangs de ceux qui considéraient le judaïsme comme une fausse religion, plus spécialement dans l’Église luthérienne d’Allemagne dont certains bureaucrates avaient « germanisé » Jésus de Nazareth et participé plus ou moins à la destruction des Juifs, mais également dans l’Église catholique dont on connaît sa pusillanimité, pour ne pas employer un terme plus fort, envers l’antisémitisme théorique et pratique. Tout bon chrétien a des remords et doit se racheter. La manière la plus facile c’est de proclamer qu’on appartient tous à la même branche humaine, concrètement à la branche judéo-chrétienne.

Le terme était aussi pratique dans la guerre froide. Socialisme, communisme, marxisme, anarchisme n’étaient pas sortis du ventre judéo-chrétien. Ils n’appartiennent pas à notre culture. Ils ont le Mal comme origine. Et puis arriva l’islamisme d’un Bin Laden et consorts. Depuis lors le terme « judéo-chrétien » est devenu le concept-clé dans la lutte islamophobe. Ne vous étonnez donc pas si l’extrême-droite, malgré ses traditions antisémites et national-souverainistes se pose aujourd’hui comme défenseur de la « civilisation judéo-chrétienne ».

(La semaine prochaine : Du multiculturalisme équivoque)

 

collage: Thierry Tillier

publié également sur le blog du NPA du Tarn

Print Friendly

Comments

  1. otjacques says:

    Il ne peut y avoir d’origine culturelle judéo-chrétienne, car il n’existe par réellement de culture juive attestée , il faut parler d’une culture récente et religieuse , mais aucunement d’une culture juive complète. Encore récemment Jacques Attali a produit et écrit d’un film sur l’invention de l’occident en essiayant de méler récit de la bible et récit Homériques dans un meltingpot ridicule. tout en signalant par deux mots rapides que l’on a pas de preuve. Encore une fois il voulait tromper le spectateur. Il n’est même pas fait mention du vieux testament dans aucun texte des pharaons.

  2. REX BOO says:

    la civilisation judéo-chrétienne et occidentale sont monstrueuses.
    Cette civilisation a massacré des dizaines de millions d’amérindiens (génocide qui n’est pas reconnu par l’ONU), a exploité des centaines de millions de personnes. et a ravagé les eco-systèmes et la nature.

    • C’est probablement vrai. Mais c’est aussi vrai pour d’autres « idéologies » comme le socialismes, communisme qui – au nom de l’athéisme – ont été la cause du plus grand nombre de morts dans l’histoire de l’humanité (cf. XXe siècle). Bien sûr, cette querelle de chiffres ne doit dédouaner personne, mais peut enfin amener à se poser la question des véritables raisons de tous ces morts… Comment des religions et des idéologies politiques prônant les valeurs de fraternité et d’amour ont-elles pu en arriver là ? Je reste convaincu qu’il faut chercher la cause dans la tentation du pouvoir (politique, idéologique, économique, spirituel…). Cette tentation du pouvoir sur l’autre nous guette tous – même dans les post sur le WEB – à travers les avis et affirmations fermés qui ne suscitent guère l’écoute et le dialogue mais la stigmatisation…

  3. bonjour, ne serait-il pas plus honnête et objectif de prendre un peu plus de hauteur et de recul. Parties d’Afrique, berceau de l’humanité, les très grandes et très longues migrations des hominidés se sont terminées il y a 40000 ans. Ensuite ce furent des migrations de moindre envergure mais plus conséquentes en terme de communication et d’échange. C’est vrai que la civilisation occidentale tourne beaucoup autour des religions juives, chrétiennes et musulmanes mais ne sous-estimons pas les influences orientales et même extrême orientales. Dieu merci, l’histoire des humains est universelle et mondiale. Elle l’a toujours été et le devient de plus en plus

Speak Your Mind

*

Share This